Les monuments

Que visiter à Orléans ? 21 lieux incontournables

Une ville à découvrir, une histoire à comprendre

Orléans est une ville riche de son patrimoine et de son Histoire. Située à une heure de Paris par le train, venir à Orléans c’est déjà un dépaysement. Vous y trouverez de quoi passer un long week-end de 3 jours et vous n’aurez probablement pas tout vu en si peu de temps.

L’office de tourisme, situé place de l’étape, et proche du Musée des Beaux Arts, vous renseignera sur ce qu’il y a de plus interessant à visiter à Orléans. Nous avons nous aussi notre petite idée. Voilà nos suggestions des 21 lieux incontournables à découvrir dans la capitale de la région Centre. Alors choisissez votre hôtel, faites vos valises et venez vous détendre sur les bords de Loire.

1 – Les Musées

La ville d’Orléans est riche de son patrimoine et de ses collections, mis en valeur dans les musées et bien d’autres lieux d’intérêts que nous décrivons ci-après.

Le Musée des Beaux-Arts – MBA

Riche d’une collection permanente de près de 700 œuvres (peintures, sculptures et objets confondus), le Musée des Beaux-Arts d’Orléans offre à ses admirateurs des créations artistiques européennes couvrant une période allant du XVe siècle jusqu’à la période contemporaine.

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans est réputé pour posséder un fonds de peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, d’Ecoles italiennes, flamandes, hollandaises, allemandes et espagnoles (le Saint Thomas de Velasquez). A voir !

En savoir plus sur le Musée des Beaux Arts d’Orléans

Le Muséum dʼOrléans pour la Biodiversité et lʼEnvironnement – MOBE

Le Musée d’histoire Naturelle, ouvert dans les années 1960, deviendra au printemps 2020 le Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement.

Son projet est de devenir un outil de valorisation et de découverte de la biodiversité et ainsi de sensibiliser chacun à la question de protection de l’environnement.

Le FRAC Centre

Le FRAC est le Fonds Régional d’Art Contemporain. Il est issu d’une Convention culturelle entre l’Etat et les Régions. Mis en place en 1982 dans le cadre de la politique de décentralisation, il est aujourd’hui de renommée internationale.

Le Frac Centre-Val de Loire, créé en 1983, a pour vocation la diffusion et le soutien à la création contemporaine. Il possède une importante collection constituée d’œuvres et maquettes d’architecture ainsi que de nombreux dessins.

La structure du bâtiment est constituée de formes asymétriques, tubulaires, mais possédant des angles et des facettes réfléchissant la lumière. Inauguré en 2013, le FRAC propose un programme d’expositions autour des relations entre architecture, design et arts.

En lire plus sur le FRAC Centre Val de Loire

L’Hotel Cabut (Musée dʼHistoire et dʼArchéologie)

Le Musée dʼHistoire et dʼArchéologie est situé dans l’Hôtel Cabu, ancien Hôtel de Ville d’époque Renaissance. Il abrite une collection exceptionnelle de bronzes gaulois et gallo-romains, connue sous le nom de « trésor de Neuvy-en-Sullias » il fut découvert par hasard en 1861. Vous pourrez y voir également des œuvres témoins de la vie de Jeanne d’Arc et des images populaires sur le thème des activités industrielles de la ville.

2 – Le Patrimoine

Qu’il fait bon flâner dans la ville ancienne d’Orléans !

Visiter les musées et se détendre dans leurs jardins attenants, admirer les nombreuses maisons du moyen-âge à pans de bois colorés, faire son shopping dans les petits commerces à taille humaine, fréquenter un moment les nombreuses terrasses… Et puisque le Centre-ville est piétonnier, alors : moins de bruit et moins de pollution !

La Maison de Jeanne dʼArc

La « Maison de Jeanne d’Arc » est un Musée Historique dans lequel est hébergé le plus grand fonds documentaire consacré à Jeanne d’Arc. Une salle multimédia est située au rez-de-chaussée.

L’aspect extérieur de cette maison de ville reconstituée dans le style médiéval en briques et colombages, à l’image de la demeure de Jacques Boucher, qui hébergea Jeanne d’Arc durant le siège d’Orléans. Elle a été inaugurée en 1974.

Le Centre Charles Péguy

Ce musée municipal est entièrement dédié à la vie et à l’œuvre de l’écrivain Charles Péguy, né à Orléans en 1873. Ici, tous les témoignages sont réunis, de son enfance à son engagement politique (membre du Parti socialiste) auprès de Jaurès et Zola.

Le Centre Charles Péguy a été totalement réaménagé en 2014, année du centenaire de la mort de l’écrivain. Des animations et expositions temporaires y sont régulièrement organisées.

L’Hôtel et le jardin Groslot

L’hôtel Groslot est à l’origine un hôtel particulier construit au XVIe siècle et situé à quelques pas de la Cathédrale Sante-Croix d’Orléans. Il est ensuite devenu l’Hôtel de Ville d’Orléans, à la Révolution, et il est à présent utilisé pour la célébration des mariages et l’accueil des visiteurs officiels dans ses salons superbement meublés dans le style de l’époque. L’hôtel Groslot est visitable et on peut y voir des expositions temporaires.

L’hôtel Groslot est agrémenté d’un jardin romantique très arboré et fleuri, accessible depuis la rue d’Escures.

La Place du Martroi

La place du Martroi est la principale place du Centre Ville d’Orléans. En son centre est élevée la statue équestre de Jeanne d’Arc monument réalisé en 1855 par le sculpteur renommé : Denis Foyatier. Les bas-reliefs ornant le piédestal de la statue ont été réalisés par le sculpteur Vital Dubray.

La place du Martroi est entièrement piétonne et des manifestations très fréquentes l’animent tout au long de l’année. Un marché aux livres et un marché alimentaire y prennent leur quartier chaque vendredi.

En savoir plus sur la place du Martroi

La Rue Royale

Elle porte bien son nom ! La rue Royale est une rue commerçante qui relie la Place du Martroi au pont Georges V. Les immeubles qui la bordent sont majoritairement de style Haussmannien. La rue Royale est couverte par des arcades de chaque côtés, elle est très appréciée pour sa beauté et par temps de pluie, vous serez au sec !

En savoir plus sur la rue Royale

Les jardins de l’Evêché

Le jardin de l’évêché qui est de style Classique se situe à l’arrière de la Cathédrale Sainte-Croix. Autrefois verger de l’Evêque, d’où son nom, il s’étend sur près de 3 700 m2. Dans ce jardin, vous bénéficierez d’un très beau point de vue sur la Cathédrale Sainte-Croix de même que sur la façade de l’ancien Evêché.

L’Hotel des Créneaux

Hôtel de Ville jusqu’à la Révolution, l’Hôtel des Créneaux devient Tribunal jusqu’en 1825, puis accueille le Musée des Beaux-Arts au début des années ’80. La façade de cet hôtel est remarquable, s’y alterne le style Gothique et Renaissance .

Les façades des maisons restaurées en Centre-ville

En visitant le quartier ancien de la ville d’Orléans, vous pourrez voir des maisons et petits hôtels particuliers à pans de bois. Dans une ambiance tranquille – rues piétonnes obligent – vous déambulerez de maison en maison en ne sachant plus où donner du regard tant les façades sont multiples colorées et variées. Sol pavé, petites places ombragées : c’est l’incontournable d’Orléans au charme dantesque.

3- Les monuments religieux

La Cathédrale Sainte-Croix

Depuis sa première édification au IVe siècle, la cathédrale a vécu bien des déboires : incendie, écroulement,… Bâtie dans le style Gothique sur les ruines Romanes de l’Eglise d’origine. Elle est le siège épiscopal du diocèse d’Orléans et son centre névralgique.

La Collégiale Saint-Pierre Le Puellier

Cette église, désacralisée depuis 1958, date du XIIe siècle. Très fréquentée au moyen-âge la Collégiale Saint-Pierre Le Puellier est la plus ancienne église encore debout.

Depuis 1976 des expositions d’Art Contemporain y ont ieu.

La Crypte St Aignan

Construite par le roi Robert le Pieux pour accueillir les reliques de l’évêque de saint Aignan, la crypte a été consacrée en 1029.

La Crypte Saint-Avit

La Crypte Saint-Avit date du XIe siècle. Détruite quatre fois entre le XVe et le XVIIe siècle, elle a été découverte à nouveau au XIXe siècle. A l’origine, cette crypte avait vocation d’abriter les reliques d’Avit, abbé de Micy.

Cette crypte, constituée de deux salles en voûtes d’arête de pur style roman, est visitable par petits groupes (voir Office de tourisme).

L’église Saint-Pierre du Martroi

L’église Saint-Pierre du Martroi, classée « Monument Historique » est située à proximité de la place du Martroi, en Centre-ville. Sa construction remonte au XVIe siècle.

Une partie de l’église est constituée de briques rouges.

4 – Les lieux à voir au sud de la Loire

Le Parc Floral de la Source

L’incontournable Parc d’Orléans est bien celui-là. Les magnifiques jardins qui composent ce parc s’étendent sur 35 hectares et ses plantations sont harmonieusement disposées. La serre aux papillons est un lieu de curiosité, pour ses papillons autant que pour ses orchidées.

Ses manifestations et spectacles sont un régal, les nocturnes très attendues.

Le Jardin des Plantes

Le Jardin des Plantes a été créé en 1640 sur la rive droite de la Loire. C’était à l’époque un jardin botanique avec pour vocation de cultiver des plantes médicinales. Au milieu du XVIIIe siècle, il est déplacé là où vous pouvez le voir actuellement.

Ce jardin couvre une surface de 3,5 hectares ; il est dédié à la recherche de techniques d’entretien respectueuses des végétaux mais aussi du monde tout entier.

l’île Charlemagne et sa plage…

La base de loisirs de l’île Charlemagne à Orléans est situé en bordure de la Loire. C’est un espace de 70 hectares où pratiquer des sports (jeux de ballons, accro-branches) et autres activités de loisirs ou simplement vous promener, à pieds ou à vélo. Vous pourrez aussi vous détendre sur la plage et y trouver l’ombre des arbres.

Alors si vous voulez vous baigner, pratiquer le planche à voile ou le canoë-kayak, cette base de loisir est ouverte de juin à septembre.

Découvrir l’île Charlemagne

Les bords du Loiret

Les abords de cette rivière pleine de charme sont souvent appelés la “Venise  du Loiret”. Aux détours de nombreuses promenades, elle offre de magnifiques points de vue sur des châteaux et des domaines privés remarquables. Au programme : visite de moulins, canoë, vélo…

En savoir plus sur le Loiret