Pour les amoureux d’architecture

Au cœur de la ville médiévale d’Orléans : les maisons à pan de bois

Retour au sources. Au cours de ces seize dernières années, les façades à pan de bois sont progressivement réapparues un peu partout dans le centre d’Orléans. Une vraie révolution. Elles ont apporté un réel changement ainsi qu’une certaine gaieté dans le centre ancien.

En effet, il y a de cela bientôt dix-huit ans, l’ancien maire d’Orléans lançait un vaste projet d’embellissement du centre ancien. Objectif : sauvegarder l’architecture typique de la ville et l’intégrer de manière durable dans le paysage urbain moderne par un vaste programme d’aides au ravalement de facades. 

Aujourd’hui, les façades à pan de bois jaunes, rouges ou brunes font partie intégrante du paysage orléanais, alors que l’on fête au même moment le cap de la 1000ème façade rénovée.

A présent, toute visite touristique d’Orléans se doit d’inclure un détour – même rapide – par le centre ancien pour découvrir ses fabuleuses maisons.

Un peu d’histoire

Le pan de bois représente la technique de construction la plus ancienne utilisée dans la ville d’Orléans. Apparue à l’époque antique, cette technique était très plébiscitée dans l’Orléanais avant d’être progressivement abandonnée à la moitié du 19ème siècle en faveur d’autres techniques de construction offrant une meilleure résistance aux incendies.

L’habitation la plus ancienne réalisée avec cette technique se situe au 25 rue de la Poterne, et est datée de 1394.

Quelques chiffres

Bien que lancé en 2002, ce projet est toujours autant d’actualité. Aujourd’hui encore en centre ville des travaux sont en cours ici et là.

Les plus attendus par les orléanais étant sûrement ceux situés rue Porte Saint-Jean, où une dizaine d’immeubles sont actuellement en rénovation.

A ce jour, un total de 1068 façades ont déjà été rénovées, générant pas moins de 40 millions d’euros d’activité économique pour les entreprises de la région.

La municipalité à elle apportée une aide financière aux propriétaires, pour un montant avoisinant les 12 millions euros par an.

Comment interviennent ces rénovations ?

Seuls les propriétaires ou copropriétaires de biens immobiliers situés dans un périmètre délimité par la mairie comme « site patrimonial remarquable » sont concernés, et ont donc la possibilité d’effectuer des travaux de rénovation de leur façade assisté par la municipalité.

Une fois leur éligibilité vérifiée, ils doivent se rapprocher du service habitat d’Orléans Métropole. Cette démarche à pour but d’obtenir une expertise patrimoniale et s’assurer que les travaux collent au cahier des charges établi.

Il est ensuite laissé le choix aux particuliers de contacter l’entreprise de leurs choix pour établir des devis. Ces derniers seront vérifiés par la municipalité, qui va juger de leur conformité, et par la suite publier un arrêté municipal qui signera l’accord entre le propriétaire et la ville, et acter le début des travaux.

Les 5 plus belles maisons à pan de bois d’Orléans

Véritable trésor du patrimoine et de la culture orléanaise, les maisons à pan de bois ont fait l’objet d’une longue politique de préservation. Visibles un peu partout dans le centre ville et le centre ancien d’Orléans, ces maisons ont modernisé le paysage urbain, tout en préservant une tradition ancienne.

Mais quelles sont les plus belles ? Celles qu’il faut absolument avoir vu en priorité avant d’aller voir quoi que ce soit  d’autre dans la ville ? Voici un petit classement.

25 rue de la Poterne

Aujourd’hui occupée par le restaurant « La Cantine », le 25 rue de la Poterne est la construction en pan de bois la plus ancienne de la ville. Datée du 14ème siècle, cette grande habitation représente sûrement une des façades à pan de bois les plus connues de la ville d’Orléans. Elle est également une des plus remarquables avec son bois rouge vif.

3 place du Général de Gaulle, La maison de Jeanne d’Arc.

Haut lieu de l’histoire orléanaise, la maison de Jeanne d’Arc ne pouvait que figurer dans ce classement, car elle est également une des plus belles maisons de la ville. Cet édifice en pan de bois bruns est une reconstitution de la maison de Jacques Boucher, trésorier général du duc d’Orléans. Jeanne d’Arc y séjourna pendant 11 jours lors du siège de la ville en 1429.

8 rue Croix de Bois

Il s’agit de la 1 000ème façade rénovée depuis le début de la campagne de préservation. Datée du 16ème siècle, cette maison a pu être débarrassée de sa couche d’enduit en ciment pour révéler ces magnifiques pan de bois à la couleur crème très particulière.

16 rue de la Poterne

Cette maison à l’architecture unique date également du 16ème – de 1566 pour être précis – et est dite à sablière unique. En construction à pan de bois, une sablière est une poutre horizontale servant à séparer les étages entre eux. On l’utilisait autrefois pour soutenir le poids des murs, des planchers supérieurs, ainsi que de la toiture. Le nom de « sablière » lui vient de l’ancienne technique de construction, qui consistait à la poser sur un lit de sable, qui lui permettait de reprendre lentement sa place alors qu’il fuyait.

66 – 68 rue Sainte Catherine

Il s’agit de plusieurs maisons, oui, mais quand plusieurs constructions à pan de bois rouges et jaunes se retrouvent au même endroit, cela donne une des plus belles rues de la ville d’Orléans. Située dans le prolongement de la rue du Martroi, la rue Sainte Catherine est connue pour ses nombreux restaurants. Elle concentre au même endroit trois des plus belles habitations de la ville.

Une visite touristique incontournable à Orléans

Après plus d’une dizaine d’années d’une politique de réhabilitation du patrimoine architectural, la municipalité orléanaise à réussi son pari. Les maisons à pan de bois font aujourd’hui partie intégrante du paysage urbain. A tel point que l’on imagine difficilement les rues du centre ville sans ces façades colorées.

Ces travaux ont profondément dynamisés la ville. Ils ont permis de lui donner une vraie attractivité touristique, que l’office du tourisme a su mettre en avant pour attirer les visiteurs. Le centre ancien, avec ses maisons colorées fait partie des sites d’exception mis en avant par la municipalité.

En effet, sur le site touristique d’Orléans Métropole, les touristes peuvent directement réserver une visite guidée qui leur fera découvrir les endroits forts du patrimoine culturel et architectural de la ville. On trouve évidemment parmi eux les façades à pan de bois, sans conteste un des incontournables quand on veut découvrir Orléans.